cadeaux inutiles

C'est à la bibliothèque universitaire que j'ai appris à le connaître. Régulièrement on se croisait, on échangeait quelques mots, on s'encourageait. Un jour je l'ai invité chez moi. A cette époque j'habitais chez mes parents. Il était tellement content d'être invité. Ilham* venait d'Indonésie. Là-bas, il exerçait comme avocat. Reconnu comme étant un juriste éminent, le gouvernement de son pays lui avait proposé de s'inscrire en France dans un master spécialisé.

 

Je me souviens que le premier jour où il est venu à la maison, il nous a offert des cadeaux. Ces cadeaux, il les avait ramenés d'Indonésie. Au fur et à mesure de l'année, ma famille est devenue sa famille adoptive, il aimait tellement passer à la maison.

 

Ilham est retourné en Indonésie, le pays qui compte le plus de musulmans au monde. Sûrement qu'en rentrant chez lui il a dit à sa communauté : « Dans le froid de l'Occident, c'est une famille chrétienne qui m'a accueilli ».

 

Savez-vous que beaucoup d'étudiants internationaux viennent en Occident avec des cadeaux ? Ces cadeaux, ils les préparent car venant de pays où l'hospitalité est importante, ils pensent naturellement qu'ils seront invités par des familles. Or, pas mal doivent repartir avec ces mêmes cadeaux à la fin de leur séjour, car aucune famille ne les a invités ? Pas même une famille chrétienne...

 

Or, que se passerait-il si dans toutes les villes universitaires de France, les familles des églises décidaient de ne pas laisser ces étudiants internationaux repartir avec leurs cadeaux ? Que se passerait-il si ces étudiants, venant souvent de pays à tradition non-chrétienne repartaient tous en disant : là-bas ce sont des disciples du Christ qui nous ont accueillis ? Que se passerait-il si en revenant chez eux, ils disaient aux futurs étudiants stressés à l'idée de partir à l'étranger : «  Ne vous inquiétez pas, les familles des églises ne vous laisseront pas seuls lorsque vous arriverez là-bas ». Que se passerait-il si touchés par l'accueil certains décidaient d'en connaître plus sur le Christ et lui dédieraient leurs vies avant de repartir dans leurs pays ?

 

Puissent leurs cadeaux ne plus jamais être inutiles, car nous les aurons acceptés...

Puissent beaucoup d'entre eux accepter le plus beau cadeau que nous pouvons leur offrir...et repartir pour l'offrir à leurs compatriotes...

 

C'est ma prière ! Voulez-vous la prier avec moi ?

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    LAURENT Denis (mardi, 01 septembre 2015 23:42)

    Bonsoir Saotra que DIEU te bénisse avec Elodie dans votre ministère. Je continuerais de
    prier pour vous.

  • #2

    saotra (mercredi, 02 septembre 2015 21:09)

    merci Denis c'est tellement gentil de ta part. Nous étions très content de te voir à la convention